• Frédéric LAURA

Intelligence artificielle et sélection, comment améliorer votre CV ?

L'intelligence artificielle et la sélection de CV : comment ça marche ? Quelles sont les dernières avancées ? Découvrez les bons principes pour améliorer son CV et améliorez son attractivité. Extrait de l'atelier coaching "IA & CV" créé par Frédéric LAURA - Coach et Psychologue


Comment rendre votre CV plus attractif pour l’intelligence artificielle ?

Les « CV catcher » (« attrapeur de CV », exemple de Jobijoba) ne se contentent plus de réaliser une reconnaissance de caractères imprimés. La tendance est maintenant à l’identification de votre caractère professionnel. L’objectif de la plupart des recruteurs avec l’IA est de réaliser un premier tri en amont pour faire face parfois aux centaines de candidatures ou au contraire pouvoir dénicher la perle rare dans les bases de CV. Alors quels sont les bons principes pour faire de votre curriculum vitae une meilleure candidature pour l’intelligence artificielle ?

[Dossier extrait du nouvel atelier de coaching carrière « CV & IA » créé par Frédéric LAURA, dirigeant du cabinet-conseil Coaching et Psychologie Ad Meliorem (*pour améliorer). Psychologue et coach, Frédéric a d’abord exercé dans le secteur digital avant de se consacrer à la relation d’aide et au développement personnel et professionnel.]


Un algorithme d’analyse, c’est d’abord une machine à calculer. L’objectif pour tout CV est de susciter des points de bonus, d’éviter les points de malus, afin de décrocher le capital de points nécessaires pour parvenir au bout de la sélection et dans les mains du recruteur.


Différents filtres d’analyses se combinent, c’est l’algorithme de sélection. Selon les critères recherchés, l’algorithme cherchera le meilleur résultat soit un maximum, un minimum ou une médiane pour chaque critère…


Attention aux CV bavards


L’IA compte les mots et repère le manque de synthèse. Vous prenez un risque sur les CV de plusieurs pages. Si plusieurs thèmes sont abordés dans un seul paragraphe ou un même bloc texte, l’écueil est de diluer le message essentiel.


Les mots clés sont trop nombreux : l’IA dans le doute, peut vous recaler et vous mettre hors sujet. Evitez les phrases à rallonge contenant plusieurs idées et des points virgules (l’IA comprend mal le point virgule). Resserrez, soyez concis : l’IA peut donner un bonus à la qualité de votre syntaxe. Repérez par exemple vos « qui » et « que », bannissez-les..

La plus grande vigilance est impérative pour les fautes d’orthographe. Relisez et faite relire. Attention au mélange de différentes langues dans un même bloc texte, l’IA n’est pas forcement multi-langage dans une seule phrase.


Aider l’IA à comprendre - structure du CV – format de fichier


Veiller à un contenu propre et simple : éviter les logos, les symboles et émoticônes. Aussi éviter les polices de caractères exotiques, choisissez les plus utilisées quand vous prospectez.

Préférer Word ou du rich text que du PDF même si l’IA progresse sur le pdf ce n’est pas toujours le meilleur moyen de faire analyser votre CV par l’IA.

Faire des pavés en bloc texte (zone de texte) est préférable pour chaque thème essentiel car l’IA les digère et les classe mieux : titre et poste recherché / Expérience / Formation / Compétences / Langues / Références / Activités / Expertises / Réalisations / Etc.. Éventuellement un pavé/un bloc/ un paragraphe par sous thème aussi est plus efficace.


Si un mot clé important est un acronyme : mettez-le à la fois en abréviation ou en mots complets pour être certain que l’IA les relèvera – c’est autant valable pour les titres de fonction comme DSI ou CEO que pour le nom d’une entreprise ou une compétence clé ou un domaine d’activité. Dans la mesure du possible, évitez de les mettre côte à côte, répartissez.


Attirer l’IA : actualisez-vous mais matchez avec sincérité


Reprendre quelques termes, titre et mots clés de l’annonce dans votre CV sans en abuser. Rechercher des mots clés et des termes en rapport avec le poste recherché. Entrainez-vous à produire un nuage de mots clés en rapport avec le job/la fonction/les CV concurrents puis injectez les si besoin dans le CV (faites le sincèrement, rejetez ce qui n’est pas vous). Comparez l’annonce de poste à d’autres annonces similaires pour en extraire de nouveaux mots clés, de nouvelles idées de description de compétences et de savoir-être (qui vous correspondent !).


Sinon trouvez les référentiels métiers, pour apprendre et repérer les mots et expressions issus des nomenclatures reconnues, comme par exemple celui du CIGREF pour les métiers du Système d’Information. Récemment actualisé, sa nomenclature intègre le descriptif précis de 19 nouvelles fonctions liées au développement du secteur digital.

Si vous êtes en poste, cherchez aussi les jobs posting interne, des descriptions de poste pour faire un repérage précis des termes et mots clés utilisés. Il vous faudra classer les catégories : savoir-faire / savoir-être / connaissances / expertises etc..


Se répéter avec modération


Vous pouvez répéter une même expertise ou compétence clé dans plusieurs expériences professionnelles, dans le bloc formation, dans le paragraphe d’introduction et de présentation de soi (haut du CV : bloc de 6/8 lignes voir ci-dessous) si cela est impératif par rapport aux critères de recherche mentionnées.


IA et Savoir-être / Soft skills : le plus difficile


Utiliser un paragraphe d’introduction en haut du CV pour parler à la 1ere personne (le tout entre guillemets et italique), vous vous présentez simplement et directement. - Vous montrez ainsi au lecteur –et non l’IA – votre compétence de communicant et votre envie relationnelle. Ainsi vous vous préoccupez de lui faciliter une bonne compréhension de votre positionnement, parcours, approche et type de personnalité.


Il s’agit d’écrire 6/8 phrases maximum pour exposer synthétiquement le meilleur de vous-même. Cela vous permettra aussi en un seul bloc, en amont de votre CV (les points de bonus), de faire passer les mots clés essentiels. Et donc de pouvoir les répéter ensuite (en ajustant la dose).


Personnalité, attente de savoir-être, comportement : les nouveaux algorithmes


L’IA développe les algorithmes de personnalité, de comportement. Par exemple, quel comportement et sémantique (formulation de réponse, politesse, humour, information technique, utilité mnémotechnique, pertinence de question, mise en valeur de l’interlocuteur) doivent avoir un robot pour que ses dialogues tiennent le client en ligne et le séduisent. Ces bots bavards auront autant de personnalités différentes pour animer une plate-forme de jeu en ligne pour ado que pour une banque en ligne ou une réservation d’hôtel. Ces dialogues tiennent le client en ligne et répondent à ses attentes.


Par conséquent vous pouvez faire un travail de repérage de mots clés sur des thématiques de savoir-être liées à vos activités. Coté recrutement, on apprend à l’IA à repérer des mots clés sur des thématiques de savoir-être liées à une fonction. Exemple pour un directeur commercial : développer, diriger, négocier, manager….performance, stratégie, équipe, collectif… dépassement, objectif, adaptabilité … Un nuage de mots clés permet à l’IA de détecter une forme de leadership ou des qualités commerciales attendues.


Servez-vous aussi des rubriques activités associatives, sportives, culturelles pour vous rapprocher aussi le plus sincèrement possible des mots clés attendus.*


IA, CV et storytelling


Est-ce un critère favorable si un directeur des systèmes d’information ou un directeur commercial vient du terrain ? Comment vos différentes fonctions indiquent-elles une évolution dans votre carrière et un savoir-faire opérationnel ? Ou encore : que révèlent un savoir-faire opérationnel et un savoir-être issu des bons groupes de référence ? L’IA chasse de plus en plus précisément des profils complexes associés à des groupes sociaux précis.


L’IA a faim de données…chiffrées


Dates précises, durées des missions, chiffres d’affaires, diplômes obtenus, formations spécifiques (et leur durée), effectif des équipes, envergure des projets, etc… L’intelligence artificielle cherche les chiffres, premier moyen d’analyse et de récolte des bonus/malus. Structurez chaque période ou thématique en bloc/zone de texte afin que l’IA sépare les informations et les contextualise bien à une expérience ou un thème précis.


Utilisation du big data et algorithme de matching issu des tests et de l’entreprise


Prenons l’exemple du test Strong en orientation de carrière: 300 questions pour connaitre les domaines d’intérêts (basé en partie sur le modèle RIASEC qui a fait ses preuves). Le profil ainsi obtenu sera comparé aux résultats de milliers de professionnels en exercice. Avec quels professionnels ce profil peut-il matcher ? Un ergothérapeute à 95% ou un officier de l’armée ? Cela amène bien sûr de belles réflexions en perspective sur la détection de candidats crédibles.


Revenons à l’intelligence artificielle en tant que profiler. L’entreprise à l’aide de sa direction RH réalise d’abord une enquête sur une fonction et repère ses collaborateurs les plus talentueux. Les ingénieurs en IA récoltent les données de leurs parcours, diplômes mais aussi leurs loisirs, activités sportives et culturelles plus quelques critères de personnalité… On croise alors cette grille de repérage avec les candidats ou un vivier de CV. Résultat ? Un nouvel algorithme surprenant, repérant les profils cachés ou, du moins, peu évidents à détecter au premier regard.


Comment faire en tant que candidat pour repérer les bons profils ? Identifier les profils correspondant au poste recherché dans les réseaux sociaux professionnels. Incontournable, LinkedIn est une mine d’or. Sélectionnez 10 profils et étudiez leurs parcours, leurs activités personnelles si elles sont mentionnées, les formations complémentaires, les groupes de discussion, les réalisations les plus importantes, le vocabulaire employé, les titres de fonctions, etc…


Pour conclure : restez authentique et sincère


Passer le barrage IA c’est bien mais décevoir dès la première minute d’entretien est fatal : "La vérité est le soleil des intelligences" affirmait Vauvenargues. Ajoutons pour finir une note d’humour sur l’avenir de l’IA : “Les ordinateurs de la prochaine génération seront tellement intelligents que nous aurons de la chance s'ils nous acceptent auprès d'eux comme animaux de compagnie.” Marvin Minsky (pionnier de l’IA, prix Turing 1969).


Vous vous sentez d’attaque pour intégrer seul ses principes à votre CV et faire de l’IA un atout pour votre carrière ? Sinon profitez d’une formule de coaching spéciale IA pour améliorer votre recherche d’emploi. Contactez-moi pour la découvrir !


A bientôt,

Frédéric LAURA


Frédéric Laura, psychologue et coach certifié rncp dirige le cabinet-conseil de coaching professionnel et de psychologie du travail : Ad Meliorem. Frédéric exerce en libéral à son cabinet et en entreprise. Ses expertises sont la psychopathologie du travail, les émotions, l’assertivité, le leadership, la gestion du stress, les problématiques de changements et l’accompagnement des transformations. Après un premier parcours dans l’IT, Frédéric reste actif dans le secteur digital dans l’outplacement et le coaching carrière des alumnis HEC MSIT.

#coaching #outplacement #accompagnement #RPS #QVT #IA #intelligenceartificielle #recrutement #RH

Ad_Meliorem_-_Agence_conseil_Qualité_de_

Ad Meliorem

Prévention et Qualité
de vie au travail

Agence de Saint-Quentin-en-Yvelines et Versailles - Guyancourt : proche du Technocentre Renault et de Bouygues        06 58 56 08 74